L'association Fa Sol Latino qui organise le festival Ojoloco est une association labellisée par la Communauté Université Grenoble - Alpes.

VENDREDI 29 MARS

SOIRÉE COURTS-MÉTRAGES

VEN. 29 MARS | 20H00

CINÉMA JULIET BERTO

La Cinémathèque de Grenoble et le Festival Ojoloco vous proposent, pour cette soirée de courts-métrages désormais traditionnelle, une sélection de films ibériques et latino-américains contemporains, mêlant documentaire, fiction et animation. Rendez-vous pour un voyage en format court, parmi les coups de cœurs de l’association Fa Sol Latino ! Le public sera mis à contribution, pour décerner son prix parmi les courts métrages de la soirée.

LA COMPÉTITION COURTS-MÉTRAGES

1H30 ENVIRON

1h30 de courts métrages sélectionnés parmi les meilleurs de la jeune création contemporaine ! Programme fournis à titre indicatif et sous réserve de modifications. Certains films pourront être en VO sous-titrée anglais.

DOMESTICADO

SIMBIOSIS CARNAL

DE ROCÍO ÁLVAREZ
ESPAGNE - 10’

DE JOAN VIVES LOZANO

ESPAGNE - 19’

DE JUAN FRANCISCO VIRUEGA

ESPAGNE - 17’

Un apprenti fermier, endeuillé par le décès de sa mère, se prend d'affection pour un âne. Cela n’est pas sans déplaire à son père.

PLANTAE

Couper un arbre dans une forêt tropicale au Brésil n'est jamais sans conséquence. Gare à celui qui s’attelle à la tâche.

DE GUILHERME GEHR
BRÉSIL - 10’

Quand le jeu et la transformation des personnages sont plus importantes que la réalité de leurs corps. Le rose est la couleur du mâle et le bleu celui de la femelle.

O ORFAO

DE CAROLINA MARKOWICZ
BRÉSIL - 15’

Jonathas vit dans un orphelinat. Il y a ses habitudes, partage des secrets avec sa confidente. Un jour, on lui annonce qu'une famille est prêt à l'accueillir.

MAMARTUILE

DE ALEJANDRO SAEVICH
MEXIQUE - 11’

DE JUAN SEBASTIÁN MESA

COLOMBIE - 17’

Le président du Mexique vit les derniers jours de son mandat quand un incident international vient troubler sa tranquillité et ses rêves de petits fours.

BERTA

DE CLAUDIA ROBLES
CHILI - 13’

En dépit d’une transplantation de coeur approuvée, Daniela Vargas, jeune chilienne, a été écartée du processus de receveur en raison de sa précarité sociale et familiale. Epouvante.