L'association Fa Sol Latino qui organise le festival Ojoloco est une association labellisée par la Communauté Université Grenoble - Alpes.

UNIVERSITÉ POPULAIRE D'OJOLOCO

ENTRÉE LIBRE

> Alexandre Chartrand (cinéaste - réalisateur d'AVEC UN SOURIRE LA RÉVOLUTION, en compétition documentaire)

Alexandre Chartrand reviendra sur l’influence du “Cinéma Direct” sur son oeuvre. Ce cinéma, né à Montréal à la fin des années 1950, voit une génération de créateurs québécois rompre avec la manière traditionnelle de faire du documentaire. Finis les scénarios et les tournages où chaque détail est prévu à l’avance ! Il s’agit de se donner plus de liberté afin de saisir la réalité telle qu’elle se montre. A partir d’extraits de films de Michel Brault, de Pierre Perrault, Jean-Claude Labrecque et de matériel récupéré auprès de non professionnels ce moment sera l’occasion de revenir sur le montage dans le Cinéma direct. Une rencontre à ne manquer sous aucun prétexte !

SCIENCES PO GRENOBLE

AMPHI F

VENDREDI  29 MARS - 12H15

MASTERCLASS - L’importance du montage dans le Cinéma Direct

ENTRÉE LIBRE

ENTRÉE LIBRE

MASTERCLASS  -  La muséification du patrimoine cinématographique

SAMEDI  30 MARS - 10H à 12H

CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE

BIBLIOTHÈQUE

Le cinéma est timidement entré au musée en tant que manifestation artistique et document d’histoire. Aujourd’hui, sa prise en compte nous pousse à définir le patrimoine cinématographique comme plus complexe, et différent du patrimoine audiovisuel, du patrimoine ethnographique ou du patrimoine historico-artistique. Sa nature patrimoniale influe sur sa façon d’être présentée au musée; de son caractère physique découle ses modes de conservation et d’exposition. À l’heure actuelle, nous pouvons parler de musées du cinéma, d’expositions cinématographiques et de muséification d’éléments liés de différentes manières au cinéma. Tout cela répond à la façon dont nous regardons le cinéma, comme élément culturel, et à l’évolution propre de la muséologie.

Discussion entre

> Mercedes Iáñez Ortega (docteur en Histoire de l’art spécialiste de la muséification du cinéma et du cinéma d’horreur)

&

> Peggy Zejgman-Lecarme (directrice de la Cinémathèque de Grenoble)

>> Par Mercedes Iáñez Ortega - docteur en Histoire de l’art spécialiste de la muséification du cinéma et du cinéma d’horreur

Des milliers d’années qu’ils nous accompagnent. Nous nous en servons à notre guise et à diverses fins. Nous pensons les avoir domestiqués. Nous croyons qu’ils nous obéissent et dépendent de nous. Nous les accueillons dans nos maisons… mais parfois les assassins les plus à craindre sont dans notre propre foyer. Le “meilleur ami de l’homme” peut être son pire ennemi !
Le cinéma d’horreur a su transformer nos animaux domestiques bien-aimés en terribles monstres. “L’animal de compagnie” est la plupart de temps la victime, mais il est aussi à l’origine de nos cauchemars les plus primaires.

CAFÉ ZIMMERMAN

1, RUE DE LIONNE

SAMEDI  30 MARS - 12H30 à 14H

CINÉ-BRUNCH - CHATS, CHIENS & AUTRES ANIMAUX DOMESTIQUES DANS LE CINÉMA D’HORREUR - PETS FROM HELL

ENTRÉE LIBRE

Avec Alexandre Chartrand (réalisateur)

& Pau Ortiz (réalisateur)

Animé par Jordi Macarro Fernández (Docteur en Histoire & Cinéma)

Mauricio Ovando ne pourra finalement pas participer à cette rencontre

Respectivement réalisateurs d’Avec un sourire la révolution et Algo Quema, l’oeuvre d’A.Chartrand et celle de M.Ovando ont en commun un fort caractère politique, historique et biographique. Leur vision de l’histoire politique des pays qu’ils observent et leur engagement personnel, tantôt intime tantôt frontal, n’est pas sans créer débats et questionnements pour le spectateur. En parallèle, le tournage de ces films a parfois dû s’opérer sous contraintes : accès limité aux archives ; découverte d’un passé familial trouble ; enregistrement de scènes de répression ; pressions politiques. Comment peut-on véritablement filmer le réel sans y engager un point de vue politique ?

MATERIA

2, RUE DOUDART DE LAGRÉE

DIMANCHE  31 MARS

- 11H à 13H

CINÉ- BRUNCH -  Filmer et s’engager ?  Du tournage à la diffusion, les risques du documentaire politique.

ENTRÉE LIBRE

ENTRÉE LIBRE

MERCREDI 3 AVRIL - 14H30 à 15H45

MASTERCLASS -  L’expérience d’Otto Guerra dans le cinéma d’animation au Brésil

Cinéma le Méliès

- Atelier

Otto Guerra, diplômé de l'Université du Sud de Santa Catarina en multimédia numérique, est l'un des cinq Brésiliens cités dans le livre qui constitue la bible de l'animation mondiale, "Animation Now", de l'éditeur allemand Tashen. La publication dit de lui qu’il est, comme son nom l’indique, un guerrier. Le niveau atteint par l'animation brésilienne sur la scène mondiale ces dernières années se mêle à la trajectoire des 40 ans de la société Otto Cartoon dont il est cofondateur.

FOCUS CINÉMA D'ANIMATION - AVEC  OTTO CARTOONS

Avec José Maia (Cinéaste d'animation - cofondateur d'Otto Cartoons)

> Otto Guerra ne pourra finalement pas participer à cette rencontre

> Attention changement d'horaire

Inscription conseillée par mail (fasolatino@gmail.com) ou au stand de l’association

Théorie et pratique des ressources dans la réalisation de films et de séries d'animation. Destiné aux étudiants, aux jeunes cinéastes d’animation et au grand public.

L’atelier sera mené par José Maia, animateur, réalisateur et cofondateur d'Otto Cartoons en 1978. Avec Otto Guerra, il a produit plus de 300 publicités et 4 courts métrages. Il est resté jusqu'en 1990, quand il est parti pour effectuer ses propres travaux, dont un long-métrage intitulé "Adventures of the Red Airplane", diffusé dans de nombreux pays. Après un retour à Otto Dessins en 2002 il dirigé l’animation des longs-métrages "Wood & Stocck, sexe origan et rock" et "A Cidade Dos Piratas"

Inscription conseillée par mail (fasolatino@gmail.com) ou au stand de l’association

WORKSHOP - ATELIER PRATIQUE - Story-boards & cinéma d’animation - Outils de production

MERCREDI 3 AVRIL - 16H à 18H

Cinéma le Méliès

- Atelier

ENTRÉE LIBRE

Avec José Maria (cofondateur d’Otto Cartoons)

 

ENTRÉE LIBRE

JEUDI  4 AVRIL - 13H30

ICM - Échirolles

11 avenue du 8 Mai 1945 - Échirolles

Jose Pablo Estrada Torrescano sera à Echirolles pour un workshop autour de la réalisation de son film Mamacita : comment travailler avec une équipe de tournage, comment se passe la production d’un documentaire, sa distribution, sa post-production. L’atelier s’intéressera également à la pratique d’un documentariste et à ses domaines de compétences techniques.

>> Avec José Pablo Estrada Torrescano (réalisateur)

WORKSHOP / ATELIER PRATIQUE - Mise en scène et production de documentaires

Sur inscription par mail (fasolatino@gmail.com).

>> Avec Grégory Tilhac (Délégué général Chéries Chéris - Distributeur)

&

>> Yohann Cornu (Fondateur de Damned Films - Production et distribution)

Depuis 1947, 75% des films latinos ont été distribués à partir de l’année 2000. La diversité de nationalité des films ne cesse de croître, en même temps que le nombre de films distribués par semaine. Inversement, la fréquentation par film a nettement diminué ou bien s’est concentrée sur quelques grosses productions états-uniennes ou des comédies populaires françaises. A titre d’exemple, tous les films latinos qui ont réalisé plus d’un million d’entrées datent des années 1940 et 1950 tel qu’Orfeu Negro de Marcel Camus en 1959 (3 690 517 spect.). Ceci s’inscrit dans un tout autre contexte qui n’a guère d’équivalent avec la réalité actuelle : un nombre de spectateurs plus important en salles, une distribution quasiment « mono-support » car la télévision, internet, le DVD n’existaient pas ou n’avaient pas la place accordée aujourd’hui. Dans ce cadre, quel constat pouvons-nous dresser aujourd’hui sur l’évolution du métier de distributeur et la place du cinéma latino-américain dans les films en sortie nationale ?

DIMANCHE  7 AVRIL -

11H à 13H

ENTRÉE LIBRE

CINÉ-BRUNCH - LA DISTRIBUTION DU CINÉMA LATINO-AMÉRICAIN EN FRANCE

MATERIA

2, RUE DOUDART DE LAGRÉE